La consommation de café dans le monde

consommation cafe monde

La consommation mondiale de café n’a jamais cessé d’augmenter. Ceci, malgré l’augmentation du prix des grains de café, comme en 2010 et en 2011. Cette hausse s’explique notamment par l’engouement des pays riches pour le café, mais aussi par l’amélioration globale du niveau de vie en Asie.

Une augmentation globale de la consommation

Selon l’Organisation Internationale du Café, la consommation mondiale de café a atteint son niveau record en 2010. Ainsi, ce n’est pas moins de 134 millions de sacs de 60 kg écoulés, soit une progression de 2,4 {445d9a3d395128bff975d3f863c230d814671aadf6ae4b779bc1271ec7d9acb9}. Malgré la hausse des cours à la même période, cette tendance à la hausse des consommations ne baissera pas dans les années à venir. Cette hausse est d’autant plus importante que la Chine et l’Inde augmentent leurs demandes pour alimenter les restaurants et les chaînes spécialisées. En Inde plus particulièrement, les consommateurs préfèrent le robusta à l’arabica, qui est plus cher.

En 2011, la consommation de café dans le monde a une nouvelle fois augmenté de +2,4 {445d9a3d395128bff975d3f863c230d814671aadf6ae4b779bc1271ec7d9acb9}. Aussi, cette tendance à la hausse a continué l’année suivante, marquée par l’intégration de la Russie à l’OIC. À l’époque, la Finlande était le pays le plus grand consommateur de café, avec une consommation de 12,0 kg de café par habitant par an ; suivi de la Norvège (9,9 kg) et de l’Islande (9,0 kg en 2006).

Le marché du café dans le monde

Selon les estimations de la Cirad en 2001, la production mondiale de café a dépassé la consommation mondiale, avec 117 millions de sacs produits pour 108 millions de sacs consommés. Mais les réserves ont encore augmenté entre 2001 et 2002, passant de 37 à 46 millions de sacs. Néanmoins, la consommation mondiale de café demeure stable, puisque certains pays augmentent leur consommation (Japon, Chine, Inde…). Dans le même temps, d’autres délaissent le café au profit d’autres boissons stimulantes.

Les pays producteurs de café dans le monde n’ont de cesse d’augmenter leur production. Le Brésil, par exemple, a étendu sa production dans des territoires où le risque de gel n’existe pas. Le Vietnam, pour sa part, augmente considérablement sa production, en le multipliant par 10 en 12 ans. En effet, la production est passée de 84 000 tonnes par an en 1990, à 850 000 tonnes en 2002 !

En juillet 2017, le prix indicatif donné par l’OIC affichait un niveau très bas avec une certaine stabilité du marché. Le Brésil a annoncé une récolte importante pour 2016/2017. En outre, les stocks des autres pays importateurs sont bien constitués pour éviter les éventuels problèmes d’approvisionnement immédiats. Cette année, les exportations du Brésil ont baissé de +10,2 {445d9a3d395128bff975d3f863c230d814671aadf6ae4b779bc1271ec7d9acb9} par rapport à 2016 ; tandis que celles du Vietnam sont estimées en hausse de 10,1 {445d9a3d395128bff975d3f863c230d814671aadf6ae4b779bc1271ec7d9acb9}, tout comme la Colombie qui enregistre déjà 5,3 millions de sacs pour le premier tiers de la récolte !